L’Eglise des Réformés, sur la Canebière, va être rénovée Imprimer
Actualité Marseille
Mardi, 07 Mai 2019

L'Église Saint-Vincent-de-Paul Les Réformés, qui occupe une place symbolique à Marseille, en haut de la Canebière, va subir d’importants travaux de rénovation qui débuteront en septembre prochain et dureront trois ans.

L’état de cet édifice, construit dans le style néogothique entre 1852 et 1890 et qui « fait partie de notre patrimoine commun », comme le souligne Jean-Claude GAUDIN, nécessitait des travaux d’urgence pour la sécurité du public et la préservation du bâtiment, inscrit depuis 2015 à l’inventaire des monuments historiques.

« Avec sa rénovation, c’est le signal fort que nous souhaitons renouveler tout un quartier, en pleine revitalisation et de requalification depuis plus de dix ans », déclare le Maire, en évoquant la mise en service du tramway, la construction du cinéma Arplexe, le déménagement de la Mairie du 1er secteur… Tout cela, poursuit-il, « dans le prolongement du plan d’ensemble destiné à rendre tout son prestige et son éclat à l’artère emblématique de notre Ville. »

« Tout cela est nécessaire et tout cela est devenu possible grâce au soutien enfin accordé à Marseille par le Conseil Départemental », précise Jean-Claude GAUDIN, en remerciant sa Présidente, Martine VASSAL, lors de la présentation des travaux, en présence de Sabine BERNASCONI, Maire de secteur, et de Catherine PILA, Conseillère Municipale déléguée aux Edifices Cultuels et Monseigneur Georges PONTIER, Archevêque de Marseille.

Il se félicite de cette collaboration, en considérant que « nous pouvons être fiers d’avoir tissé entre nos collectivités depuis 2016 les liens d’un partenariat solide, et surtout très efficace ! »

« Cette opération emblématique à plus d’un titre, mais d’un coût significatif (18 millions d’euros, dont 11,4 millions au titre du Département) ne pourrait certainement pas être engagée sans votre soutien déterminant », relève le Maire. Il considère que « le Plan Marseille, mis en œuvre par la Ville et le Département a effectivement joué comme un levier d’action, permettant d’intensifier et d’accélérer l’ensemble de nos projets. »

La première partie du chantier, qui fera l’objet de 2.500 heures d’insertion dans le cadre du marché de maçonnerie, concernera la façade principale de l’église et ses deux flèches. Elle durera 14 mois.