Marseille, terre d’élection pour l’entreprise Imprimer Envoyer
Mardi, 22 Octobre 2019

Le Salon des entrepreneurs Marseille Provence-Alpes-Côte d’Azur s’avère un véritable booster pour le business et faire le plein d’énergie créative. Cette année, 12.000 visiteurs, dont 11.000 décideurs et chefs d’entreprise, sont attendus durant cette 5ème édition.

 

Depuis sa création en 2015, par le groupe Les Echos que préside Pierre LOUETTE, 40.000 entrepreneurs ont déjà profité de cet évènement incontournable pour lancer leurs activités, accroître leurs marchés, partager et développer leurs réseaux.

« La Ville de Marseille se réjouit de renouveler son engagement autour de ce grand rassemblement, ce moment fort de la rentrée économique », confie Jean-Claude GAUDIN, qui voit ce salon comme « le rendez-vous de celles et ceux qui veulent entreprendre à Marseille et dans la métropole. » Il se félicite que « le profil des nouveaux entrepreneurs est à l’image de la nouvelle dynamique de Marseille ».

« Créer une entreprise est avant tout une aventure humaine, un chemin qui nécessite de prendre des risques, d’innover et aussi de faire preuve d’humilité », poursuit le Maire de Marseille, pour qui « les valeurs qui définissent les chefs d’entreprise sont bien dans l’ADN des Marseillaises et des Marseillais ».

Jean-Claude GAUDIN souligne, en présence de son Adjoint à l’Economie, aux Relations avec le monde de l’entreprise, à la Prospective, Didier PARAKIAN, qu’« à Marseille nous avons toujours considéré que l’accompagnement des porteurs de projets constituait un atout important voire déterminant pour le développement économique de l’attractivité économique de la ville et de son territoire ».

« Si 82.700 entreprises des secteurs traditionnels sont installées sur son territoire, Marseille devient aujourd’hui un carrefour créatif de premier plan avec 7.000 entreprises et 44.000 emplois en lien avec le numérique dans le secteur de l’audiovisuel, de la santé, des industries culturelles ou encore dans les sciences de l’ingénierie », ajoute Jean-Claude GAUDIN. Il évoque également « l’ouverture de nouveaux commerces en centre-ville, et l’installation de jeunes entreprises au Pôle Média, sur le technopôle de Château-Gombert ou celui de Luminy ».

 
 

Vidéos