Inauguration de la résidence Argo Imprimer Envoyer
Lundi, 07 Octobre 2019

Jean-Claude GAUDIN inaugure dans le quartier de la Joliette, la résidence "Argo", du nom d'un célèbre vaisseau qui guida les Argonautes dans leur quête de la toison d'or.

 

« Cette construction à l’architecture marine constitue un nouveau repère urbain et contribue au renouveau et au dynamisme de Marseille » se réjouit -il.

Et de préciser : « C'est ici que l’architecte Rudy RICCIOTTI signe une de ses plus émouvantes réalisations », le long des rues Malaval et Fauchier, « rues métamorphosées depuis que l'Opération d'Intérêt National Euroméditerranée a entrepris la transformation de notre ville ».

Clin d'oeil à la cité phocéenne, premier port français, cette résidence emblématique et singulière - en forme de paquebot avec sa proue arrondie et ses balcons filants - porte sur un ensemble de 74 logements locatifs sociaux, d'une hauteur de 6 et 7 étages pour une surface totale de plancher de 5.876m2.

Après 20 mois de travaux, pour un coût de construction de 12 millions d'euros, cet ouvrage, avec 79 emplacements de stationnement en sous-sol, a été réalisé par le Groupe AMETIS pour le compte de la Logirem. Un projet « littéralement sorti de l’ordinaire », renchérit le Maire de Marseille, « car il offre à des familles, dans leur parcours résidentiel, un havre confortable et de haut niveau environnemental ».

Avant d'ajouter : « Toutes ces opérations, programmées dans le cadre d’Euroméditerranée et de l’ANRU, sont devenues emblématiques de la métamorphose de Marseille. Les Marseillais redécouvrent leur ville ; ils peuvent admirer au gré de leurs déplacements et de leurs promenades, les nouveaux fleurons de l’architecture contemporaine comme le patrimoine historique restauré et remis en valeur.

En attestent, à quelques encablures d’ici, la construction de nombreux immeubles aux signatures prestigieuses et la requalification de la rue de la République, du quartier Saint-Lazare et de la Porte d’Aix ! ».

Jean-Claude GAUDIN conclut : « Depuis 25 ans, les mutations urbaines et architecturales du quartier de la Joliette sont un des moteurs de la transformation de notre cité. Reconstruire la ville sur elle-même reste toujours plus complexe que bâtir sur un espace vide. Tenir compte de l’histoire et renouer avec les symboles des lieux et des environs est une priorité pour les villes qui doivent toujours et encore se développer en s’adaptant aux besoins nouveaux et aux enjeux contemporains ».

Et de féliciter « les financeurs, les initiateurs et les acteurs de ce très beau projet » tout en souhaitant « beaucoup de satisfaction à ses habitants ».

 
 

Vidéos