Colloque de l'Assemblée des Communautés de France Imprimer Envoyer
Jeudi, 12 Juillet 2018

Jean-Claude GAUDIN participe au Palais du Pharo au colloque de l’Assemblée des Communautés de France (AdCF), présidé par Loïc GAURET. Il se félicite du choix de Marseille par l'AdCF pour ce rendez-vous en Région sur le thème « Coopération entre acteurs économiques et publics, contractualisation avec la Région » et souligne qu'il a souhaité que la Métropole Aix-Marseille Provence - "la plus grande de Province avec une étendue de 3.100 km2"-  soit dotée en toute priorité "d’une feuille de route en matière de développement économique". Et de préciser que le défi a été relevé en moins d’un an de travail très intense avec l’Agenda métropolitain du développement économique, annexé au Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation.

Cet Agenda met notamment au premier plan la nécessité de relancer l’industrialisation autour du grand port de Fos, notamment dans le domaine de la transition énergétique et de mettre sur le marché, à court terme, 600 hectares de foncier dédiés à des activités industrielles à grand potentiel.

Le Président de la Métropole ajoute qu’Aix-Marseille-Provence accueille la plus grande université francophone du monde et rassemble sous une seule et même bannière plus de 76 000 étudiants.

" Dans le droit fil de notre stratégie, nous avons aussi mis en place dans de brefs délais le Comité de Gouvernance économique métropolitain" tient-il à préciser. "Il met autour de la table la Chambre de Commerce et d’Industrie, le Grand Port Maritime de Marseille-Fos, Aix-Marseille-Université, l’Union Pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône (UPE13), la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises des Bouches-du-Rhône (CPME13), la Chambre des Métiers et la Chambre d’agriculture".

Et d'expliquer: "Toutes nos actions doivent contribuer in fine à faire reculer le chômage, à développer l’emploi, y compris dans le tissu productif, et relever le défi de la transition industrielle. Pour le seul territoire marseillais, en 1995, le taux de chômage à Marseille s’élevait à 22%. Aujourd’hui, il est près de passer sous la barre des 12%, ce qui est encore trop, mais cela illustre le regain de dynamisme de l’épicentre industriel métropolitain".

Jean-Claude GAUDIN rappelle par ailleurs que l'alliance des Régions avec les Métropoles est  devenue la condition première pour relever les défis de nos grands ensembles territoriaux, en vertu des lois MAPTAM et NOTRe. "C’est par les liens de coopération et de solidarités territoriales qu’elles établissent avec le partenaire régional que les grandes métropoles s’imposeront et rayonneront demain".

Et d'illustrer ses propos par la signature récente du Contrat Régional d’Equilibre Territorial avec la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

"La solidarité et la coopération économiques entre territoires se jouent également entre intercommunalités" tient-il à compléter. "Notre Agence métropolitaine Provence Promotion œuvre à implanter de nouvelles entreprises. Avec 68 projets en 2017, elle a accompagné 75% des implantations exogènes de toute la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elle travaille en priorité sur notre périmètre métropolitain, mais aussi sur les trois intercommunalités du Pays d’Arles voisin. Cette collaboration entre intercommunalités doit être facilitée, car elle permet de révéler, en fonction des enjeux rencontrés, le territoire pertinent"

Le président de la Métropole conclut en saluant "le travail remarquable de l’Assemblée des Communautés de France dans une période où l’activité législative et normative s’avère particulièrement vive".

 
 

Vidéos