Signature pour le nouveau programme national de renouvellement urbain Imprimer Envoyer
Jeudi, 21 Décembre 2017

Jean-Claude GAUDIN participe à la signature du protocole de préfiguration pour le nouveau programme national de renouvellement urbain (PNRU) en présence notamment de Jacques MEZARD, Ministre de la Cohésion des Territoires.

« Voilà une douzaine d'années que Marseille s'est engagée dans le plus important programme de renouvellement urbain de France, le plus vaste à l'échelle d'une commune » souligne le Maire de Marseille.

Ce premier programme aura permis d'intervenir sur 15 sites à hauteur de plus d'1,2 milliards d'euros, grâce à la mobilisation de nombreux partenaires aux côtés de la Ville dont l'Agence Nationale de Renouvellement Urbain (ANRU), l'Etat, Marseille Provence Métropole, la Région, le Département, la Caisse des Dépôts et Consignations et les organismes HLM.

« J'invite les plus sceptiques à venir visiter les sites métamorphosés du Plan d'Aou, les Flamants, de Saint Paul, ou encore des Hauts de Mazargues », poursuit le Président de la Métropole. « A présent, nous voulons préparer l'avenir en franchissant une nouvelle étape pour cet acte 2 du renouvellement urbain à conduire sur la Métropole Aix-Marseille Provence. »

Elaboré en relation étroite avec l'Etat et l'ANRU, ce protocole de préfiguration permet de préparer le déploiement des nouveaux projets de rénovation urbaine sur la Métropole Aix-Marseille Provence :

14 sur l'ensemble du territoire de Marseille et 7 dans les autres communes métropolitaines.

Avec la rénovation des copropriétés dégradées et des quartiers anciens, 16 opérations sont également engagées et financées à hauteur de 40 millions d'euros pour restituer l'offre locative, démolir des immeubles vétustes ou réaliser des équipements publics.

Dans le même temps, sont signés l'accord partenarial pour la stratégie d'intervention sur les copropriétés dégradées ainsi que le nouveau plan de Lutte contre l'habitat indigne.

Ces deux autres protocoles portent respectivement sur la réhabilitation du patrimoine immobilier de la Métropole - à l'image des opérations de rénovation du Parc Bellevue à Saint-Mauront ou du lancement des "Docks Libres" à Marseille - et sur le renforcement, à la fois, des procédures coercitives à l'encontre des marchands de sommeil et des aides aux propriétaires voulant mettre leurs logements aux normes.

« A travers ces trois protocoles, nous disposons d'un socle cohérent qui fonde pour l'avenir notre politique de l'habitat et du développement urbain de la Métropole », conclut Jean-Claude GAUDIN. « Avec l'ANRU, nous pouvons rénover et transformer les cités, restaurer le parc privé dégradé, développer des commerces, des équipements et des services publics et reconnecter ainsi certains quartiers et leurs habitants à l'ensemble de la ville et de sa dynamique ».

 
 

Vidéos