L’Est de Marseille poursuit sa mutation urbaine Imprimer Envoyer
Lundi, 09 Octobre 2017

La pose de la première pierre d’une première tranche de 179 logements de la résidence Osmoz à Saint-Loup, dans le 10ème arrondissement de Marseille, illustre la mutation urbaine sans précédent que connaît l’Est de Marseille.

Cette résidence, qui proposera fin 2018, 352 logements construits autour d’un coeur d’îlot paysager, se caractérise par la qualité architecturale et la sobriété énergétique du programme Osmoz, récompensée par une Pyramide d’Argent (prix du grand public) et labellisée « Smart Avenir Energies » par GRDF.

« La profession a été séduite autant par l’élégance sobre du bâtiment et la qualité des matériaux utilisés, que par son caractère innovant, résolument tourné vers la transition énergétique et la construction durable », souligne Jean-Claude GAUDIN. Il constate, en présence du Président de SIFER Promotion, Eric LASERY et de son Directeur Général, Cyril SIMON, que « les métiers d’architecte, de promoteur-constructeur, sont des métiers très exigeants qui réclament une remise en question continue pour s’adapter aux aspirations d’aujourd’hui, en anticipant les évolutions sociales, démographiques et économiques axe demain ».

SIFER Promotion est le premier constructeur intervenant dans le Plan d’Aménagement d’Ensemble de Saint-Loup, qui devrait compter 1.200 logements diversifiés, dont certains sont déjà livrés, rappelle le Maire de Marseille, en présence du Maire de secteur, Lionel ROYER-PERREAUT.

Il souligne que cette opération, « parmi les opérations de renouvellement urbain les plus importantes engagées sur notre territoire », concerne 15 hectares de terrain autrefois industriel et porte tant sur l’habitat que sur des infrastructures nouvelles liées à l’urbanisation. Ainsi, le chantier du Boulevard Urbain Sud débutera prochainement pour désenclaver les quartiers Sud et Est de la ville.

La Métropole, que préside Jean-Claude GAUDIN, a assuré la maîtrise d’ouvrage de l’ensemble des réseaux et des voiries, afin de desservir les programmes de logements et de commerce, ce qui, dit-il, « représente un investissement total de 11 millions d’euros, financé à plus de 85% par les participations des constructeurs ».

 
 

Vidéos