Jean-Claude GAUDIN appelle les électeurs à saisir l'opportunité d'une alternance à la tête du Département Imprimer Envoyer
Jeudi, 19 Février 2015

C'est dans les nouveaux cantons n°16 et 17 que Jean-Claude GAUDIN a choisi de venir soutenir les candidats investis par l'UMP et l'UDI à l'occasion des élections Départementales des 22 et 29 mars prochain.

 

Aux côtés de Marie-Laurence MACALUSO, Robert FUCHS, Richard MIRON et Monique CORDIER, candidats dans ces territoires, le Sénateur Maire de Marseille rappelle que le Gouvernement Socialiste a perdu le sens des priorités.

Contrairement aux promesses de campagne du Président de la République, alors qu'ils devraient être entièrement tournés vers la résolution des difficultés que rencontrent les Français, les Socialistes ont mobilisé leur énergie sur les changements de mode de scrutin et de calendrier électoraux.

Ainsi, les anciens Conseillers Généraux deviennent à l'occasion de ce scrutin des Conseillers Départementaux, élus par couples homme/femme, sur des territoire plus larges dont la désignation géographique disparaît.

Pour Robert FUCHS et Marie Laurence MACALUSO, leur canton n'est pas un simple numéro 16 mais bien celui où ils ont choisi de s'installer, constitué des anciens cantons de Saint Barthélémy, St Just et la Blancarde.

Pour Richard MIRON et Monique CORDIER, le Canton 17 est intégralement compris dans les 13ème et 14ème arrondissements où ils sont élus dans l'opposition et qu'ils ont l'honneur de représenter au Conseil Municipal de Marseille ainsi qu'à la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole.

Jean-Claude GAUDIN le rappelle avec force, ces binômes représentent une chance historique pour permettre l'alternance à la tête du Conseil Général des Bouches du Rhône dirigé depuis toujours par une majorité de gauche qui s'est enfermée dans ses dogmes et ses pratiques.

"Notre pire adversaire c'est l'abstention et la démobilisation de nos électeurs à l'heure où nous pouvons prouver que nous aimons la France en changeant le 13".

 
 

Vidéos