Mon combat pour Marseille Imprimer Envoyer

"En devenant Maire de Marseille, j’ai réalisé un rêve. Non pas un rêve d’enfant, mais un rêve d’homme politique. Ma vocation est inséparable du fait que je suis marseillais, né à Mazargues, que j’ai toujours entendu battre le cœur de ma ville et vécu à son unisson. Engagé à 16 ans dans l’action, mon enthousiasme est intact et je porte les mêmes espérances et la même volonté de les réaliser.

Pendant les décennies 1980-90, ma ville a subi les conséquences d’une politique frileuse et étriquée qui l’a conduite à se replier sur elle-même, puis à se laisser entraîner dans l’inexorable spirale du déclin.

Lancement de Marseille Provence 2013 Capitale Européenne de la CultureEn 1995, j’ai voulu combattre cette inertie et inverser la tendance. J’ai tenu à ce qu’elle relève de nouveaux défis, qu’elle s’ouvre au monde pour devenir une véritable capitale euroméditerranéenne, mais aussi qu’elle offre de nouvelles perspectives aux marseillaises et aux marseillais. Cette vision a été partagée par une majorité de marseillais qui m’ont, à quatre reprises, renouvelé leur confiance.

Gare Saint-CharlesEn 20 ans, la ville a connu un éclatant redressement économique, qui se traduit par la création de 44.000 emplois, pour la plupart dans le secteur privé, et lui a valu d'être classée en 2013, par l'OCDE, au deuxième rang des métropoles européennes pour la croissance de l'emploi entre 2000 et 2012.

Energique et ambitieuse, Marseille poursuit sa mutation et cette ambition retrouvée lui permet de confirmer son renouveau économique, d’offrir une image plus rayonnante à l’extérieur tout en améliorant le quotidien de sa population.

L'arbre de l'Espérance dont chaque feuille représente le nom d'un marseillais est un symbole fort de tolérance, d'humanité et de fraternitéCette dynamique, je n’ai de cesse de la poursuivre, de l’amplifier, toujours à partir des valeurs de solidarité et de fraternité auxquelles je suis profondément attaché. Car j’ai l’intime conviction que plus une ville se développe, plus elle dispose de nouvelles richesses à répartir au profit de tous, avec une attention particulière envers celles et ceux qui connaissent des situations difficiles et qui attendent des jours meilleurs.

La Tour CMA/CGM au coeur d'EuroméditerranéeEuroméditerranée est le symbole emblématique de ce développement et de ce changement. Cette vaste opération d’intérêt national de transformation urbaine et économique a déjà permis de créer plus de 35.000 emplois.

Cette réussite incontestable a conduit à l’extension de son périmètre initial, avec Euromed 2 qui constituera une éco-cité, à l'exemple de l'îlot Allar en construction dans les quartiers nord et destiné à devenir notre 112ème quartier où vivront 4.000 personnes. Baptisé «smartseille », il préfigure la vie du future et la ville de demain, connectée, plus intelligente, plus sobre, plus durable, et il servira de modèle pour d'autres projets en Méditerranée.

Espace Mistral à l'Estaque, une aire de 2,5 hectares en bord de mer pour les activités de loisirsEuroméditerranée, plus grande opération de rénovation urbaine d'Europe du Sud, a donné naissance à un quartier d'affaires et favorisé l'installation de grands groupes et grands décideurs internationaux. Elle a contribué à rétablir un tissu social et un environnement culturel, objectif essentiel pour tout responsable politique. Un objectif d’autant plus nécessaire à maintenir afin que Marseille demeure exemplaire par son brassage culturel et communautaire, fierté des marseillais.

Cathédrale de la MajorCapitale naturelle de la nouvelle métropole Aix-Marseille Provence, que je préside depuis sa création en 2016, Marseille se situe au coeur d'un territoire riche notamment des huit pôles de compétitivité dont elle a favorisé l'émergence. Que ce soit dans les domaines de la santé (2ème ville de France pour la recherche scientifique), des biotechnologies ou des filières à forte valeur ajoutée comme l'aéronautique, l'énergie, le maritime ou les nouvelles technologies et le numérique.

Marseille et son territoire s'affirment comme un vaste champ d'expérimentation au coeur des sujets qui feront le monde de demain. Le label French Tech, que nous a délivré par l'Etat, constitue un atout supplémentaire pour accompagner la croissance vers un marché mondial des nombreuses start-up installées dans notre pôle Multimédia, à la Friche de la Belle de Mai.

Acteur de l'innovation incontournable sur le bassin méditerranéen, Marseille rayonne désormais à l'international et est réputée pour l'excellence de sa filière médicale, au point de figurer dans le Top 5 des pôles de compétence mondiaux en L'extension du tramway sur la rue de Romeinfectiologie et de faire référence quant à la prise en charge des pathologies cancéreuses.

J'ai fait le pari de la connaissance, en soutenant l'enseignement supérieur et la recherche, en favorisant la naissance de Aix-Marseille Université, première université francophone au monde avec ses 75.000 étudiants et ses 130 unités de recherche, et en attirant des laboratoires réputés et des entreprises de haute technologie.

MUCEMLe rayonnement d'une grande métropole se mesure également à sa dimension culturelle. Le succès artistique et populaire de l'année Capitale européenne de la Culture 2013, que j'ai voulue, a contribué à faire entrer Marseille dans le cercle restreint des villes capitales. Cet événement, qui a rassemblé plus de 10 millions de visiteurs, a laissé des équipements phares, à l'image du MuCEM. Et si notre ville a été choisie pour organiser, en 2020, la prestigieuse biennale d'art contemporain Manifesta, une première en France, elle le doit à cette reconnaissance du monde culturel.

Le Stade Orange VélodromeTout cela a donné un nouvel élan à l'activité touristique de loisir, mais aussi au tourisme d'affaires et de congrès avec de conséquentes retombées pour notre économie locale. Marseille s'est ainsi installée en quelques années comme le premier port de croisière de France et 5è en Méditerranée, le 4è aéroport français en termes de trafic passagers, la 2è destination congrès française et 60è mondiale (176è en 2012 !).

Musée National des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM)Marseille, c'est aussi le sport dont elle partage les valeurs d'effort, de dépassement de soi, de respect, d'exemplarité. Capitale européenne du Sport 2017, Marseille montre au monde que le sport figure dans son ADN et elle organisera les épreuves de voile et de football olympiques si Paris est retenu pour accueillir les J.O. en 2024.

Tous ces engagements, toutes ces transformations témoignent que la plus vieille ville de France est résolument tournée vers l'avenir. Elle se situe au coeur d'enjeux importants et je me félicite de la mobilisation des volontés et des énergies de tous ceux qui partagent la même ambition pour notre ville.”

 

 
 

Vidéos