L'intervention militaire de la France au Mali et la Réforme des rythmes scolaires au menu des Questions d'Actualité Imprimer Envoyer
Vendredi, 25 Janvier 2013

Semaine 04/ 2013
La semaine du 21 janvier a été assez « légère » sur le plan parlementaire.

 

En effet, de nombreux Sénateurs se sont rendus, en début de semaine, à Berlin pour la commémoration du cinquantième anniversaire du Traité de l’Elysée entre l’Allemagne et la France.

Malgré cela, cette semaine réservée à l’initiative parlementaire a permis la tenue de plusieurs débats en séance publique sur des sujets aussi divers que la police municipale, le service public ferroviaire ou l’influence des pesticides sur la santé.

Au plan politique, par la voix de Jean-Claude CARLE, Sénateur UMP de Haute-Savoie et Vice-Président du Sénat, l’opposition sénatoriale a notamment eu l’occasion de dire, lors de la séance de questions d’actualité, jeudi 24 janvier, ses réserves sur la méthode du Gouvernement dans la réforme des rythmes scolaires.

Au cours de la même séance de questions d’actualité, François-Noël BUFFET, Sénateur du Rhône et Vice-Président du groupe UMP, a prié le Gouvernement de revoir sa copie sur le projet de loi de réforme territoriale rejeté par le Sénat – et que le Gouvernement souhaite imposer de force aux élus locaux en profitant de sa large majorité à l’Assemblée Nationale.

Toujours lors de cette même séance, Henri de RAINCOURT, Sénateur UMP de l’Yonne, s’est félicité de l’intervention française au Mali mais a interrogé Bernard CAZENEUVE, Ministre des Affaires Européennes, sur l’implication de l’Union Européenne aux côtés de notre Pays dans la lutte contre le terrorisme.

En bref :

  • Caroline CAYEUX, Sénateur UMP de l’Oise, a lancé une pétition pour réclamer le retrait par le Gouvernement du projet de réforme territoriale, rejeté par le Sénat la semaine dernière.
  • Gérard BAILLY, Sénateur UMP du Jura, a invité le législateur et le Gouvernement, dans un récent rapport d’information, à considérer les campagnes françaises non comme une charge, mais comme une chance, proposant donc d’aider ces campagnes à se développer, notamment en termes d’infrastructures de transport et de numérique à haut débit.
  • Catherine PROCACCIA, Sénateur UMP du Val de Marne, a récemment rendu un rapport d’information sur la Sécurité Sociale étudiante.
 
 

Vidéos