Mon action politique Imprimer Envoyer
Réunion des cadres de l´UMP en 2005Le 17 novembre 2002, la Droite républicaine et le Centre, sous l’impulsion du Président de la République, fondaient un grand rassemblement. L’Union pour un Mouvement Populaire était née et répondait à l'attente exprimée lors du 1er tour des Présidentielles de 2002.

Dès sa fondation, Jean-Claude GAUDIN fut Vice Président, puis Vice-Président du Conseil National de ce grand parti politique.

Maire de la deuxième ville de France, il a su très tôt montrer la voie du rassemblement en réussissant, à Marseille, l’union efficace de la Droite républicaine et du Centre.

Il use aujourd’hui d’une liberté de ton et de proposition qui fait de lui une personnalité un peu à part dans le monde politique.

Avant de devenir l'un des leaders influents de la majorité,  Jean-Claude GAUDIN a connu un parcours politique riche de ses rencontres et de ses succès.

Naissance d'une vocation

Sa vie politique débute par une rencontre décisive et fondatrice : en avril 1953, alors qu’il n’a que 13 ans, il fait la connaissance de Germaine POINSO-CHAPUIS.

Place Robespierre, dans le quartier de Mazargues, l’avocate marseillaise, titulaire de la médaille de la résistance et première femme ministre (dès 1947), vient prendre la parole. Elle parle du MRP, de l’Europe et de la CED. Elle parle d’espoir, d’avenir et de volonté. Ces mots marqueront à jamais Jean-Claude GAUDIN et retentiront pour lui comme un appel à la vie politique.

Le discours de cette femme d’honneur a définitivement scellé son destin : sa vie toute entière sera consacrée à Marseille, «sa» ville, et à la politique, sa passion.

En 1965, il est à 25 ans, élu pour la première fois Conseiller Municipal de Marseille alors que Gaston DEFFERRE dirige la Ville avec la Droite.

Puis, tout s’enchaîne : Jean-Claude GAUDIN gravit un à un tous les échelons de la vie politique.

La conviction de l'union

 Elu député en 1978 sous la bannière UDF-PR, président du groupe UDF de l’Assemblée Nationale dès 1981, puis vice-président de Démocratie Libérale en 1998, Jean-Claude GAUDIN a rencontré son destin d’homme de convictions et de valeurs.

Conseiller général des Bouches-du-Rhône en 1982, Président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur de 1986 à 1998, puis maire de Marseille en 1995, Jean-Claude GAUDIN est également un homme de terrain. 28 novembre 2004 : Congrès de l´UMPCette proximité citoyenne, et la sagesse qu’elle lui confère, forcent l’écoute de ses amis au sein de l’UMP.

Vice-président dès la fondation de ce parti en Novembre 2002, puis Vice-Président du Conseil National en septembre 2007, suite à l'élection de Nicolas SARKOZY à la Présidence de la République, Jean -Claude GAUDIN a largement œuvré à la construction du premier parti politique de France né de la fusion du RPR et de l'UDF.
Après l'accession de Nicolas SARKOZY à la Magistrature Suprême, la majorité Présidentielle s'élargit à des mouvements associés comme le Nouveau Centre et la Gauche Moderne.

C'est pour ses qualités de rassembleur, capable de fédérer divers courants que, le 24 janvier 2009, Nicolas SARKOZY a choisi Jean-Claude GAUDIN pour présider le Comité de la Majorité Présidentielle regroupant l'ensemble des formations politiques qui soutiennent l'action du Chef de l’Etat.Le Président et le Président Délégué de l´UMP

A l'occasion du Conseil National de l'UMP, le Président de la République devait ainsi déclarer : "Je voudrais tout particulièrement remercier Jean-Claude GAUDIN qui a accepté la lourde responsabilité d'animer le Comité de la Majorité Présidentielle qui sera l'expression de notre diversité. Je voudrais vous dire que c'est un ami fidèle qui fait honneur à notre famille politique en même temps qu'il est le Maire de la Ville de Marseille".

En janvier 2013, Jean-Claude GAUDIN président de la Commission Nationale d'Investiture depuis 2002, passe la main à Jean-François COPE et François FILLON pour être nommé Vice-Président de l'UMP dans le cadre de la nouvelle direction mise en place par les deux hommes.

 
 

Vidéos